RSS
RSS

Le forum devient un forum privé ce 07.07.2018. Merci pour cette année.
en savoir plus

Partagez|

Voyage voyage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Savie
Roturière
Juste une petite fille et un sourrire
⚜️ SURNOM : Sombre-Mer
⚜️ CORBEAUX : 131
⚜️ STATUT MARITALE : Trop jeune pour ces choses là
⚜️ ft. : Raffey Cassidy
⚜️ COPYRIGHT : http://graphiorum.tumblr.com/post/167744832458
⚜️ MULTIFACE : -aucun-
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 26/04/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Dorne
⚜️ MON MÉTIER : Voler n'est pas un vraie métier
⚜️ POSSESSIONS : L'or ne coule pas entre ses doigts mais son cœur est riche d'amour.

Message Sujet: Voyage voyage Ven 11 Mai - 19:14

Voyage Voyage
machin et machine

Seren était allongée dans le lit, semblant l’image d’une déesse de fertilité. Son visage était calme, apaisant, mais un large sourire éclairait la pièce aussi vivement qu’un rayon de soleil. Contre sa poitrine reposait les deux jumeaux endormis, soulevés à intervalles régulières par la respiration de leur mère. Seren glissa une main dans ses longs cheveux blonds et les fit passer d’un côté de sa nuque. Ses lèvres remuaient sans un son, peut-être murmurait-elle ou bien leur chantait-elle une berceuse ?
Alors Melhavak s’approcha de la scène familiale. Il se pencha d’abord vers les jumeaux et baisa le front de chacun. Puis il embrassa Seren et caressa doucement sa joue avec son pouce. Ils se fixèrent dans les yeux ; pleins d’amour et de fierté envers leur progéniture. Que ce tableau était beau, si harmonieux. Une famille unie. Après avoir observé la scène, je m’approchais enfin, tremblante. Je souhaitais tante en faire partie pourtant, à chaque pas que je faisais, je me sentais toujours plus mal à l’aise, comme si je n’étais pas à ma place. Soudain, Melhavak se tourna vers moi et son expression revêtit soudain un voile de colère et de haine. Il serra les poings et fit un pas vers moi.

« Pars ! Pars de là ! Tu n’as pas ta place ici. Tu n’es pas ma fille. Tu n’es rien ! Tu entends ça ? Tu n’es rien qu’un ni à emmerde pour ta mère et moi alors pars ! Plus personnes ne veut de toi ici. »

Je me reculais, toute tremblante. Melhavak s’avançait vers moi en hurlant. J’observais ses poings, craignant que l’un d’eux atteigne mon visage. Seren serra les jumeaux contre elle, m’observant avec dégout et une pointe de terreur. Ils me détestaient. Ils m’avaient toujours détesté au fond mais, maintenant je le voyais clairement. J’étais l’enfant raté, une erreur de jeunesse qu’on regrettait, la sale gosse qui ne leur apportait que des problèmes. Oui, c’était logique qu’ils préfèrent les jumeaux, ces adorables bambins qu’ils élèveraient ensemble. Cela ne m’étonnait même pas.

« Je suis désolée, murmurais-je. Arrête, je t’en supplie ! »

Je me relevais soudainement, en pleure et en sueur, me cognant le crâne contre un object en bois. Lâchant un couinement de douleur, je me frottais le front et me rendis compte avec joie que mes doigts n’étaient pas tachés de sang. Je m’étirais avec une paresse presque féline avant d’observer autour de moi. Un instant perdue, puis paniquée, je finis par me souvenir d’où je me trouvais. En début d’après-midi, après avoir fini ma leçon d’écriture, je m’échappais du bordel pour prendre un peu l’air. Le printemps c’était enfin installé à Westeros et je retrouvais avec joies des températures proches de celles de Lys. Je m’étais d’abord baladée dans les ruelles de la vielle, observant l’animation des marchés.

Puis une odeur de brûlée me monta aux narines. Je craignais dans un premier temps un incendie puis je compris de quoi il s’agissait. Dégouttée et nauséeuse, je m’éloignais alors vers les ports de la cité où la puanteur du poisson était peut-être immonde mais assez forte pour couvrir celle du feu. Puis, je m’approchais comme souvent des bateaux. Je me laissais aller à l’observation de leurs coques cognant contre les pontons, le bruit du vent dans les voiles. Soudain, un homme portant une lourde caisse me bouscula sans s’excuser. J’haussais un sourcil et le suivis. Sans un bruit je me glissais dans la cale du bateau, sans vraiment savoir pourquoi, plus pour passer le temps. Soudain, une caisse attira mon attention. Elle était pleine de fruits, était-ce bien des fruits ? En tout cas des choses que je n’avais jamais vus. J’en gouttais une, puis deux, et trouvant cela très bon, je me cachais dans un coin pour tout manger.

Me souvenant enfin de quoi tout cela s’agissait, je me relevais lentement en prenant soin que personne ne me voit. Je fis un pas, un autre puis sentis quelque chose d’étrange sous mes pieds. Ça bougeait. Pas comme quand un bateau est au port non, ça n’avait rien à voir. Je me figeais alors. Est-ce que le bateau avait ? C’était impossible.

hela. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perros Gargalen
Homme de Dorne


⚜️ CORBEAUX : 110
⚜️ STATUT MARITALE : Amant caché
⚜️ AVEC : Oberyn Martell
⚜️ ft. : Luke Evans
⚜️ COPYRIGHT : Morphine (ava) Tumbl (gifs) Nymeria (signa)
⚜️ MULTIFACE : Cersei, Eddard & Meria
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 14/08/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Lancehélion
⚜️ MON MÉTIER : Commerçant
⚜️ POSSESSIONS :

Message Sujet: Re: Voyage voyage Sam 19 Mai - 16:21


Voyage Voyage

Perros Gargalen et Savie




Jour 1, Lune 5, An 282
La vie reprenait lentement son cours, petit à petit. Il n’irait pas dire que les choses rentraient dans l’ordre, Dorne était toujours autant atteint par le décès prématuré de leur princesse Elia. On disait que le temps apaisait les blessures, mais en ce cas précis, Perros aurait plutôt dit qu’il rendait les blessures ouvertes et les gens irascibles. Mais comment leur en vouloir ? De son point de vue, la princesse n’avait pas été des mieux traitées chez les Targaryen. Et il aurait été des plus respectueux que le prince Rhaegar vienne jusqu’à Dorne pour s’excuser après des princes Martell. Mais cela ne semblait pas être dans ses plans. Pire, des bruits couraient qu’il avait été au Nord pour épouser Lyanna Stark, déjà promise à Robert Baratheon.

Perros ne se préoccupait pas de ces histoires de mariage et compagnie en règle générale. Il ne se sentait pas concerné, mais là, Rhaegar Targaryen y avait été fort. Se mettre à dos l’Orage et Dorne en un temps record, ce n’était pas à portée de tous. Surtout qu’apparemment, l’Orage avait trouvé des alliés en l’Ouest et le Bief. Cela ne l’étonnerait pas qu’une guerre lui tombe sur le coin du nez à ce lui là, et il ne l’aurait pas volé. Entre le père et le fils, Westeros n’était pas au bout de ses peines et de ses surprises. Perros ne se positionnait pas trop là-dedans. Même si, bien entendu, il soutiendrait Dorne corps et âme. Mais connaissant Doran Martell, il doute qu’il fasse prendre les armes à ses hommes, pacifiste comme il était. Ce n’était pas forcément une mauvaise chose, mais quelques fois, il fallait savoir montrer qu’on en avait dans le pantalon.

Enfin bon, de toute façon, on ne lui demandait pas son avis à lui. Tant qu’il continuait son petit commerce florissant, tout allait bien. En tout cas, il était très content de repartir enfin. Port-Réal c’était sympa mais à petite dose. Trop de bourgeois, trop d’hypocrisie… trop de raisons de vomir en fin de compte. Entre les petites poufiasses coincées et les abrutis en armure, on avait envie de s’échapper. Enfin, tout cela pour dire que l’idée de se carapater et de retrouver ses terres natales était plus qu’aguichante. Il aimait bien voyager, certes, et puis c’était assez inévitable dans l’exercice de ses fonctions de commerçant, mais il était toujours plus que content de rentrer chez lui. Ainsi que de retrouver ses proches. Bon il n’était pas très famille et n’allait que rarement jusque chez lui, mais quand il retrouvait quelques amis ou même Oberyn, qui n’était plus exilé depuis la mort d’Elia, et bien ça lui faisait plaisir. Très plaisir. Il n’y avait pas à dire, on avait beau parcourir le monde, il n’y avait pas d’endroit où l’on se trouvait mieux que chez soi. Perros était tout à fait en accord avec cela.

Le voyage ne serait pas de tout repos, ils mettraient environ une lune à retourner jusqu’aux ports de Dorne. Comparé à ce qu’il avait connu, ce n’était pas insurmontable. Il observait les préparatifs de ses hommes qui chargeaient le bateau et veillait à ce que tout se passe comme il le fallait. Perros pouvait être assez tatillon et minutieux quand il s’agissait de son travail. Il faut dire qu’il transportait de la marchandise alors il n’avait aucune envie que le trajet l’abime. Ce serait une perte pour lui. Une fois que tout fût prêt, ils purent enfin partir. Ils avançaient à un bon rythme, le vent était favorable, il fallait espérer que cela dure. Appuyé contre la rambarde, il observait les hommes qui s’activaient sur le pont. Personne ne chômait, encore heureux, il ne les payait pas à rien faire. Il voulait bien être gentil, il y avait tout de même des limites à ne pas franchir.

Il se rendit ensuite dans la cale afin de vérifier que tout était en ordre, histoire de. Il pouvait être un brin parano parfois. Il inspecta les différentes caisses et se figea en découvrant non seulement une petite fille mais en plus, une de ses précieuses caisses qui avait été lestée de son contenu. Il sentit une colère s’insinuer en lui, puis il reconnut la gamine. Il n’était vraiment pas content et elle allait passer un sale quart d’heure.

« Encore toi, sale gamine. Tous de la vermine vraiment. Non seulement tu t’introduis sur mon bateau mais en plus tu me voles ? Tu ne vas pas t’en tirer comme ça, crois-moi. »




Perros Gargalen
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savie
Roturière
Juste une petite fille et un sourrire
⚜️ SURNOM : Sombre-Mer
⚜️ CORBEAUX : 131
⚜️ STATUT MARITALE : Trop jeune pour ces choses là
⚜️ ft. : Raffey Cassidy
⚜️ COPYRIGHT : http://graphiorum.tumblr.com/post/167744832458
⚜️ MULTIFACE : -aucun-
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 26/04/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Dorne
⚜️ MON MÉTIER : Voler n'est pas un vraie métier
⚜️ POSSESSIONS : L'or ne coule pas entre ses doigts mais son cœur est riche d'amour.

Message Sujet: Re: Voyage voyage Jeu 24 Mai - 18:41

Voyage Voyage
Savie et Perros Gargalen

Il ne m’avait fallu que quelques pas sur le parquet grinçant pour comprendre que le bateau ne bougeait pas comme j’en avais l’habitude Je ravalais ma salive alors que mon cerveau rassemblait peu à peu toutes les informations Non, non, ça n’était pas possible Pourtant, tous ce que je sentais allait dans ce sens Le balancier sous mes pieds. La puanteur du port et du marché au poisson qui, derrière l’odeur de sueur mélangée à celle des marchandises dans la cale, avait disparu. Ainsi, sans même avoir besoin de sortir pour observer la mer infinie et les mouettes déjà bien loin, je ne pouvais ignorer ce qui se passait ; le bateau avait quitté le port.

« Il faut qu’on fasse demi-tour tout de suite. »

Cette situation était inconnue pour moi. Bien que je vole sur les bateaux depuis bien des années, jamais je n’avais eu la malchance de quitter la terre avec l’un deux. Oh ! Il y avait bien eu cette fois où je l’étais trop attardée et avait dû traverser le pont du bateau en courant et me jeter dans l’eau pour ensuite regagner le pont à la nage. Mais ce jour-là, j’étais jeune et débutante et le navire venait à peine de se mettre en branle. Voilà ce que je devais faire ! Il fallait rapidement sortit et voir où le bateau était. Avec un peu de chance, je pourrais encore nager jusqu’au port. Oui, c’est ça. Je devais garder espoir et surtout me dépêcher. Je me dirigeais alors vers l’escalier mais, à peine quelques pas plus tard, me trouvais nez à nez avec un homme.

« Encore toi sale gamine. Tous de la vermine vraiment. Non seulement tu t’introduis sur mon bateau mais en plus tu me voles ? Tu ne vas pas t’en tirer comme ça crois moi. »

Réprimant les tremblements de mon corps, je levais les yeux pour soutenir son regard. L’homme avait l’apparence typique des dorniens, ainsi qu’une élégante apparence. Il me disait quelque chose tiens, sûrement l’avais-je déjà vu sur le port. Vu son physique et ses paroles, il devait s’agir du capitaine du navire et vu que je venais de piquer dans sa marchandise il risquait de ne pas être très collaboratif mais, je devais tout de même y aller.

« Je suis désolé m’sieur. Je vous rembourserais promis, promis ! Mais faut me laisser passer là pour que je puisse sauter avant que le bateau soit trop loin des côtes. »

Je me balançais d’une jambe à l’autre, les mains tremblantes, les larmes me montant aux yeux. Je devais faire vite tant qu’il me restait une chance de regagner la terre. Il me restait encore une chance n’est-ce pas ? Je ne pouvais pas juste rester sur ce bateau et quitter Port-réal, ce n’était juste pas possible. Non, non, ça n’allait pas arriver. J’allais rentrer chez moi pour retrouver ma famille et cet accident ne me laisserait qu’une grosse frayeur et des vêtements trempés.

« S’il vous plait laissez-moi passer ! »


hela. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perros Gargalen
Homme de Dorne


⚜️ CORBEAUX : 110
⚜️ STATUT MARITALE : Amant caché
⚜️ AVEC : Oberyn Martell
⚜️ ft. : Luke Evans
⚜️ COPYRIGHT : Morphine (ava) Tumbl (gifs) Nymeria (signa)
⚜️ MULTIFACE : Cersei, Eddard & Meria
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 14/08/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Lancehélion
⚜️ MON MÉTIER : Commerçant
⚜️ POSSESSIONS :

Message Sujet: Re: Voyage voyage Jeu 31 Mai - 12:15


Voyage Voyage

Perros Gargalen et Savie




Jour 1, Lune 5, An 282
Perros se félicitait de ne pas avoir d’enfants. Enfin, il était surtout heureux de ne pas être héritier des Gargalen et de ce fait, ne pas être forcé de se marier et d’avoir des mioches. Quand il en voyait, ça lui donnait presque des boutons. Tous ces trucs qui crient et qui courent et qui pleurent pour un oui ou pour un non… écœurant. Il en vomirait presque alors oui, il était très heureux de sa situation. Il pouvait profiter de sa liberté, et avoir les quelques amants qu’il avait de temps à autre. Il n’était pas très exhaustif là-dessus, il n’avait pas envie de devenir un Oberyn numéro deux. Un suffisait amplement à Westeros, et puis même s’il n’aimait pas l’avouer, ce dernier restait son préféré.

Alors non, Perros ne supportait pas les gosses et était très heureux de ne pas en avoir, ce qui durerait jusqu’à sa mort. Ils étaient mal élevés en plus, que ce soit les nobles ou les bâtards ou les… rien du tout. Ces sales gosses restaient insupportables. Encore plus quand il les retrouvait dans la cale de son bateau en train de voler sa marchandise. Non mais ils se croyaient où ? Enfin, où se croyait-elle ? Puisque ce microbe était sans doute une fille en vue de son apparence. Une fille qu’il avait déjà vue il y a plusieurs lunes, à Lys. Elle l’avait pris pour son père… s’il avait été son père, non seulement elle ne serait peut-être plus de ce monde, mais en plus de cela, elle aurait été bien mieux élevée. Il avait, à l’époque, été content de s’en débarrasser. Mais ces trucs là restaient collants et résistants, même si ce n’était pas son envie de se retrouver face à lui. Quoiqu’il en soit, il ne la laisserait pas s’en tirer sans rien. Il comptait bien à ce qu’elle lui rende ce qu’elle lui avait dérobé.

Il toisa la petite du regard, n’hésitant pas à la réprimander. Mais il ne s’arrêterait pas là. Oh que non, elle avait choisi le mauvais bateau cette gamine. Elle allait passer un mauvais quart d’heure. Si les parents surveillaient leurs gosses aussi… ce genre de choses n’arriveraient pas. Ou s’ils avaient se tenir et ne pas baiser à tout bout de champ, ils ne feraient pas de gosses qu’ils ne pouvaient pas élever.

« Je suis désolé m’sieur. Je vous rembourserais promis, promis ! Mais faut me laisser passer là pour que je puisse sauter avant que le bateau soit trop loin des côtes. »

Mais bien sûr, comme s’il allait croire à ses promesses. Il ne fallait pas le prendre pour un abruti. Perros n’accordait pas sa confiance à n’importe qui, et encore moins à une petite voleuse. Même si la perceptive de la voir sauter dans l’eau et potentiellement se faire bouffer par les requins avait quelque chose d’amusant, il tenait à ce qu’il soit remboursé intégralement. Il avait un commerce à faire tourner et ne supporterait aucune perte.

« S’il vous plait laissez-moi passer ! »

Elle pouvait supplier autant qu’elle le voulait, ça ne changerait pas grand-chose à la finalité. Ce n’est pas comme s’il se laisserait émouvoir par elle, il ne fallait pas qu’elle espère trop de ce côté. Elle allait rester là, même si ça ne le ravissait pas.

« Cela fait longtemps qu’on s’est éloigné des côtes. Et même si l’idée de te voir te faire dévorer par les requins est agréable, je compte bien à ce que tu me rembourses tout ce que tu me dois. Ne crois pas que je suis assez idiot pour te croire, petite voleuse. »




Perros Gargalen
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savie
Roturière
Juste une petite fille et un sourrire
⚜️ SURNOM : Sombre-Mer
⚜️ CORBEAUX : 131
⚜️ STATUT MARITALE : Trop jeune pour ces choses là
⚜️ ft. : Raffey Cassidy
⚜️ COPYRIGHT : http://graphiorum.tumblr.com/post/167744832458
⚜️ MULTIFACE : -aucun-
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 26/04/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Dorne
⚜️ MON MÉTIER : Voler n'est pas un vraie métier
⚜️ POSSESSIONS : L'or ne coule pas entre ses doigts mais son cœur est riche d'amour.

Message Sujet: Re: Voyage voyage Mer 6 Juin - 22:50

Voyage Voyage
Savie et Perros Gargalen


« Cela fait longtemps qu’on s’est éloigné des côtes. Et même si l’idée de te voir te faire dévorer par les requins est agréable, je compte bien à ce que tu me rembourses tout ce que tu me dois. Ne crois pas que je suis assez idiot pour te croire, petite voleuse. »

Savie fit quelques pas pour reculer, tremblante, titubante. Elle faillit tomber en arrière mais se rattrapa in extremis sur une caisse posée là. Son cerveau, paniqué, tentait d’interpréter l'information. Savie était coincée, bloquée sur un bateau au milieu de la mer pour un temps inconnu, sans moyen de rentrer. Voilà qu'une simple innocente bêtise se transformait en véritable piège aux conséquences désastreuses.

"Non, c'est pas possible. Ça peut pas."

Elle murmurait cela à mi-voix, les lèvres tremblantes, plus pour tenter de se rassurer qu'autre chose. Savie hésita sur la manière de réagir face à cette choquante nouvelle. Elle pensa d'abord à s'énerver, exploser de colère, expulser tous ses sentiments d'une manière ou d'une autre. Elle aurait très bien ou se jeter sur l'homme, le frapper, l'agresser. Mais quelle aurait été l'utilité? Gagner des coupures et des bleues sur tout le corps. Elle ne faisait évidement pas le poids contre un homme adulte. Bien sûr, Savie aurait pu se venger sur les caisses de marchandises, des cibles bien plus simples mais, elle avait déjà des dettes envers le capitaine et le voyage pouvait durer un certain temps alors envenimer la situation n'était peut-être la meilleur idée.

Pleurer. Elle aurait pu pleurer, laisser la tristesse couler le long de ses joues. Mordre ses lèvres un instant puis se laisser aller. Gémir, geindre. Exprimer maladroitement et entre duex sanglots à quel point sa famille lui manque, sa peur de ne jamais les revoir, sa peur de l'imposant homme se tenant face à elle, sa peur de ce qui va lui arriver… Mais il y a bien longtemps que Savie ne s'était plus autorisé à pleurer comme une petite fille, encore moins devant une autre personne. A Lys, la moindre larme aurait été un signe de faiblesse, assez pour qu'elle prenne une seconde raclée. Alors elle ne pleurerait pas de sitôt.

"Alors, je suis bloquée ici. Coincée au milieu de la mer sur votre bateau."

Voilà tout ce que ses lèvres parvinrent à prononcer. Elle leva lentement les yeux vers l'homme, prise d'un soudain calme. Le fait était face à elle et malheureusement, Savie ne pouvait rien à faire dans cette situation. Alors, si ni colère ni pleur n'allaient faire quoi que ce soit, pourquoi aurait-elle utilisé son énergie ainsi? D'un revers de bras, Savie essuya la morve qui coulait de son nez et détourna le regard. Il fallait rester forte, toujours. Elle avait survécu à bien pire dans la vie, elle survivrait encore. A treize printemps passés, elle pouvait très bien vivre sans ses parents n'est-ce pas?

" Il va où comme ça votre bateau monsieur?"

Elle prit une dernière inspiration et se mordit les lèvres pour retenir les larmes qui voulaient s'échapper. Comme dans les ruelles de Lys, lorsque les gamins de la ruelle voulaient lui faire la peau; ne pas pleurer, ne pas crier, ne pas montrer de signes de faiblesse, ne pas montrer qu'ils nous atteignent. Rester forte.

hela. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perros Gargalen
Homme de Dorne


⚜️ CORBEAUX : 110
⚜️ STATUT MARITALE : Amant caché
⚜️ AVEC : Oberyn Martell
⚜️ ft. : Luke Evans
⚜️ COPYRIGHT : Morphine (ava) Tumbl (gifs) Nymeria (signa)
⚜️ MULTIFACE : Cersei, Eddard & Meria
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 14/08/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Lancehélion
⚜️ MON MÉTIER : Commerçant
⚜️ POSSESSIONS :

Message Sujet: Re: Voyage voyage Jeu 14 Juin - 0:32


Voyage Voyage

Perros Gargalen et Savie




Jour 1, Lune 5, An 282
Pourquoi fallait-il que quelque chose lui tombe dessus à chaque fois au juste ? Il ne pouvait pas de ne pas avoir d’emmerdes de temps en temps ? Pouvoir vivre sa vie tranquillement comme tout le monde ? Apparemment non, c’était trop demandé. Ou alors les Dieux s’amusaient fortement à le tourmenter ou du moins, lui envoyer des cadeaux empoisonnés. S’ils pouvaient se trouver quelqu’un d’autre avec qui s’amuser, franchement, il ne le prendrait absolument pas mal, bien au contraire, il en serait très content. Mais bon, de toute évidence, ce n’était pas pour maintenant, malheureusement, il avait le droit à un nouveau cadeau empoisonné, et celui-là lui paraissait sacrément encombrant. Mais bon, il allait tout faire pour s’en débarrasser le plus facilement et rapidement possible.

"Non, c'est pas possible. Ça peut pas."

Elle était bouchée en plus la gamine ? Il savait quand même ce qu’il disait, ce n’était pas son premier voyage en bateau, mais si ça continuait comme ça, ce serait le dernier de cette gosse. Parce qu’elle commençait à l’énerver, ou plutôt, elle l’énervait depuis qu’il l’avait vue ici, dans sa cale, après avoir avalé certaines de ses précieuses marchandises. Il savait bien qu’il y avait des gens qui avaient faim, des privilégiés, et patati patata… mais sincèrement, lui il n’était pas responsable, c’était au roi et à tous les autres gugus qui gouvernaient de s’occuper de leur peuple, il n’avait pas de raison de subir les vols. De toute évidence, c’était toujours les mêmes qui trinquaient dans ce monde-là.

Enfin bon, quoiqu’il en soit, il ne comptait pas fermer les yeux sur cet acte de vol de la part de l’enfant. Enfant ou non, cela ne changeait rien à ses yeux. Elle était suffisamment grande pour se rendre compte de ses actes. Alors elle était tout à fait apte à répondre de ses crimes. Et il y veillerait personnellement, il n’y avait pas de doutes à avoir là-dessus. Aucun. Il était tout à fait hors de question qu’il fasse demi-tour juste pour elle pour regagner les côtes de Port-Réal. Il ne le ferait ni pour elle, ni pour personne. Perros ne rendait pas de services comme ça, surtout si ça lui faisait perdre du temps et de l’argent. Il n’était pas méchant, loin de là, mais il passait avant, voilà tout.

"Alors, je suis bloquée ici. Coincée au milieu de la mer sur votre bateau."

Eh bien quelle déduction, c’est qu’elle était dotée d’intelligence supérieure cette petite… Plus sérieusement, il redoutait le reste du trajet, il ferait peut-être mieux de l’enfermer dans une pièce jusqu’à ce qu’ils arrivent à bon port. Au moins il n’aurait pas à supporter sa présence, et en plus, il aurait la certitude qu’elle ne fouine pas et ne cause pas d’autres dégâts. Mais bon, pour le moment, il préférait lui donner une chance de se rattraper, ou du moins, de montrer qu’elle méritait de rester libre pour le moment.

" Il va où comme ça votre bateau monsieur?"

Perros l’observa un moment. C’est vrai que c’était une gosse, qui avait peut-être des parents quelque part. Ce n’était pas facile d’être arraché à sa famille, même si elle n’était pas si petite que ça, et que chez les nobles, on avait beaucoup fait à son âge. Il soupira et se calme un peu, lui hurler dessus ne servait à rien, autant essayer de rester posé pour le moment.

« On va à Dorne, ce n’est pas la porte à côté je te le confirme, peut-être que tu pourras essayer d’envoyer un corbeau à tes parents une fois là-bas, mais là, je ne peux rien faire pour te ramener chez toi. »




Perros Gargalen
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savie
Roturière
Juste une petite fille et un sourrire
⚜️ SURNOM : Sombre-Mer
⚜️ CORBEAUX : 131
⚜️ STATUT MARITALE : Trop jeune pour ces choses là
⚜️ ft. : Raffey Cassidy
⚜️ COPYRIGHT : http://graphiorum.tumblr.com/post/167744832458
⚜️ MULTIFACE : -aucun-
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 26/04/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Dorne
⚜️ MON MÉTIER : Voler n'est pas un vraie métier
⚜️ POSSESSIONS : L'or ne coule pas entre ses doigts mais son cœur est riche d'amour.

Message Sujet: Re: Voyage voyage Jeu 14 Juin - 20:30

Voyage Voyage
Savie et Perros Gargalen


Dorne... Oui, ce nom lui disait quelque chose. Ah! Savie se souvenait d'où. La région la plus ensoleillé de ce continent; là d'où vient le vin, les tissus les plus légers et scintillantes, ainsi que les plus belles femmes de ce continent... Enfin, c'était de cette manière qu'Oberyn Martell lui avait décrit sa région natale. Mais si elle connaissait vaguement la culture et les spécialités de Dorne, Savie n'avait vraiment aucune idée d'où se situait la région. Elle se concentra et tenta de dessiner mentament une carte de Westeros. La petite fille essaya de placer les les -trop- nombreuses villes et régions de ce continent. Elle voyait une forme rectangulaire, Port-Réal au centre de la côte est, Harrenhal un peu plus haut, tout au nord le mur blanc que les voleurs craignaient tant et près de la côte ouest les îles de fer d'où venaient son père.

"A Dorne il y a mon tonton Oberyn! Il est prince et très riche alors il pourra envoyer un message à mes parents."

En plus il est plus gentil que toi s'pèce de méchant malpoli, se retient d'ajouter la gamine. Face à cet horrible marin, même Melhavak semblait soudain un merveilleux et chaleureux homme pour sa fille. Savie secoua la tête et tenta de chasser la pensée de ses parents. Comme ils devaient s’inquiéter les pauvres mais malheureusement, la petite fille ne pourrait leur envoyer de message pour les rassurer avant son arrivée à Dorne. En attendant, elle devrait faire de son mieux pour s'habituer à sa situation.

"Je vais devoir sur le bateau hein? J'y connais pas grand chose mais moi j'aime bien ça la mer alors j'apprendrais ce qu'il faut et puis je peux travailler dure, je vous jure. En plus je sais écrire, j'ai appris toute seule même!"

Franchement, on ne pouvait pas lui reprocher de mettre de la mauvaise volonté ou de mentir pour une fois . Au fond, si on omettait le fait que ses parents devaient sûrement se ronger le sang alors qu'ils avaient déjà bien à faire avec les jumeaux, Savie se trouvait sur un bateau et allait devoir travailler dessus, comme dans ses rêves les plus fou. Avec un peu de chance ce voyage se révélerait plus agréable qu'il ne semblait parti au départ. Elle se sentait soudain l'envie de sortir et d'observer le paysage enchanteur qu'offrait l'océan infinie. A nouveau sentir le calme, entourée par rien d'autre que ce grand tissus bleu, comme lors de son départ de Lys avec sa mère il y a déjà bien longtemps. La petite fille voulait monter sur le pont maus, vu l'animosité que le capitaine semblait avoir envers elle, mieux valait ne pas trop lui réclamer et la jouer poliment.

"Faut juste me dire qu'est ce que je devrais faire jusqu'à ce qu'on arrive à Dorne et je le ferais."

Si elle préférait s'amuser dans les rues avec d'autre grosse, Savie savait aussi se mettre au travail quand l'occasion le requérait. Elle se frotta le nez et leva le visage vers l'homme, l'air déterminé. Savie ne savait pas exactement combien de temps le voyage durerait alors elle devait travailler dure pour ne pas qu'on la prenne trop en grippe -après tout elle n'était qu'une passagère clandestine et elle savait bien que ni son statut d'enfant ou de femme rendraient les gens plus doux avec elle- mais, la petite fille voulait aussi en profiter pour nourrir sa soif de mer et de grands horizons.

hela. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perros Gargalen
Homme de Dorne


⚜️ CORBEAUX : 110
⚜️ STATUT MARITALE : Amant caché
⚜️ AVEC : Oberyn Martell
⚜️ ft. : Luke Evans
⚜️ COPYRIGHT : Morphine (ava) Tumbl (gifs) Nymeria (signa)
⚜️ MULTIFACE : Cersei, Eddard & Meria
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 14/08/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Lancehélion
⚜️ MON MÉTIER : Commerçant
⚜️ POSSESSIONS :

Message Sujet: Re: Voyage voyage Ven 22 Juin - 19:18


Voyage Voyage

Perros Gargalen et Savie




Jour 1, Lune 5, An 282
Perros n’était pas plus ravi qu’elle à l’idée de la garder sur le bateau. L’idée de la balancer aux requins était tout de même très tentante, mais même s’il les détestait, il n’était pas un tueur d’enfants. Ni un tueur tout court, il laissa ça aux autres. Il avait abandonné l’idée de devenir chevalier à cause de sa blessure, pour devenir marchand, alors il allait se concentrer sur les tâches de marchand. Mais quand un parasite prenait une partie de sa marchandise, qu’est-ce qu’il était censé faire ? Se calmer, ce serait peut-être une bonne chose. Ses parents auraient dû s’abstenir de copuler le jour de sa conception à cette petite, cela lui aurait éviter des problèmes. Enfin bon, maintenant qu’elle était là, il était obligé de la garder avec lui, surtout qu’elle devait le rembourser, et que Perros n’était pas le genre à faire des fleurs et oublier les dettes que les autres devaient lui verser.

"A Dorne il y a mon tonton Oberyn! Il est prince et très riche alors il pourra envoyer un message à mes parents."

Tonton Oberyn ? Il haussa un sourcil, alors comme ça elle connaissait Oberyn… Cela ne lui vaudrait aucun traitement de faveur de la part de Perros, il n’était pas dans ce mode de fonctionnement. Il doutait tout de même qu’Oberyn n’est que ça à faire, il n’était même pas certain qu’il soit toujours à Dorne. Enfin, ils verraient bien, il ne voulait pas lui enlever tout espoir de communiquer avec ses parents, elle serait peut-être encore plus insupportable, surtout si elle se mettait à pleurer.

"Je vais devoir sur le bateau hein? J'y connais pas grand chose mais moi j'aime bien ça la mer alors j'apprendrais ce qu'il faut et puis je peux travailler dure, je vous jure. En plus je sais écrire, j'ai appris toute seule même!"

Eh bien, ça devait être fameux. A tous les coups, ce serait bourré de fautes ce qu’elle écrirait, mais dans tous les cas, il n’avait rien à lui faire écrire. Il ne savait même pas pourquoi elle lui disait ça, mais il retenait le fait qu’elle veuille travailler. Ça n’allait pas tomber dans l’oreille d’un sourd, ça c’est sûr. Il prenait en compte que c’était encore une petite fille, et pas un marin. Elle ne pouvait donc effectuer aucune tâche d’un homme adulte, mais il lui trouverait bien une occupation. Ça se trouvait toujours après tout. Surtout sur un bateau. Il la dévisagea un moment puis s’assit sur une caisse, sa jambe commençait à le lancer, il ne pouvait pas rester très longtemps debout. Quelle idée il avait eu aussi… tout ça pour impressionner quelqu’un. Vu ce qu’il en était aujourd’hui, c’était assez immature quand il y repensait, enfin bon, ce qui est fait est fait après tout.

"Faut juste me dire qu'est ce que je devrais faire jusqu'à ce qu'on arrive à Dorne et je le ferais."

Elle ne serait peut-être pas si inutile que ça en fin de compte. Même s’il ne pouvait pas la qualifier comme une recrue digne de ce nom, elle pourrait faire quelques petites bricoles utiles par ci, par là. Et puis, il n’aurait pas à la payer, déjà qu’elle l’avait volé, il ne lui donnerait pas une seule petite pièce avant qu’elle ne lui rembourse ce qu’elle lui avait pris. Il la dévisagea avant de hocher la tête.

« Très bien. Tu vas te rendre utile, tu pourrais aider à nettoyer le pont, même si tu es une enfant, ils ne devraient pas refuser une nouvelle recrue. »





Perros Gargalen
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Voyage voyage

Revenir en haut Aller en bas

Voyage voyage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Invitation au voyage (Daniel)
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Flashback-